ACCUEIL

L'HISTOIRE D'UN PROJET EOLIEN...

A LA UNE... !

NOUVELLES LOCALES

BILLET D'HUMEUR

PETITION

LIENS

CONTACT



Le projet


Les paysages


La biodiversité


L'eau


La santé


Le vent


L'énergie


L'immobilier


L'argent


Les bonnes sources d'énergie



POURQUOI TANT D' ENGOUEMENT POUR LES EOLIENNES?


Très certainement par la prise de conscience de la nécessité de devoir respecter les lois Grenelle 1 et 2 qui exigent de :

  • Réduire d'ici 2020 les émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport à 1990 .

  • Améliorer de 20% l'efficacité énergétique c'est à dire réduire de 20% les consommations d'énergie primaire d'ici 2020, l'énergie primaire étant l'énergie disponible dans la nature, comme l'énergie humaine, hydraulique, éolienne ou géothermique.

  • Porter d'ici 2020, à 23 % la part de production d'énergie renouvelable dans la consommation d’énergie finale totale (pour réduire les énergies fossiles), l'énergie finale représentant toutes les énergies se situant en fin de chaine de transformation de l'énergie, c'est à dire toutes les énergies commercialisées comme les carburants et l'électricité et aussi auto-produites comme le solaire thermique.



La transition énergétique est en effet nécessaire pour tenter de réduire les effets de la crise de l'énergie et du climat et ceci pour:

  • Limiter le changement climatique.


  • Retrouver l'Indépendance énergétique.


  • Eviter les pollutions liées aux énergies fossiles et les risques dûs au déchets du nucléaire.

Nous sommes totalement en accord avec ce qui précède car avons-nous la possibilité, le choix de continuer à toujours consommer plus, de façon inconsidérée.

Mais alors, il faut s'interroger.


On pourrait nous dire:





« Alors, vous voulez retourner à
la bougie !

Vous préférez une centrale à charbon... ? »



Quelle belle question culpabilisante (
même si les centrales à charbons tournent pour pallier le manque soudain de production des éoliennes en absence de vent) mais réfléchissons tout de même.


Est-il sage de développer quantitativement les moyens, même en énergies renouvelables avant de connaitre les besoins?

Doit-on mettre la charrue avant les boeufs?


Alors analysons nos besoins énergétiques.

Nous avons 3 grands groupes d'usages:

  • Se chauffer: chauffage, eau chaude, chaleur utilisée dans l'industrie...

  • Se déplacer: pour les personnes, les matières premières ou autres....

  • Et tous les usages de l'électricité: éclairage, informatique, moteurs électriques dans l'industrie...

Quelles sont les meilleurs solutions pour satisfaire ces besoins énergétiques de la manière la mieux adaptée.


Sobriété: la meilleure énergie est celle qu'on ne consomme pas.

ex: éclairage public, enseignes lumineuses, bâtiments éclairés la nuit et surtout, chauffage électrique et les transports.

Efficacité: optimiser la quantité d'énergie nécessaire à un usage énergétique donné.

ex: isolation des bâtiments.

Recours aux énergies locales, les moins polluantes et les mieux adaptées :

Le solaire : thermique et photovoltaïque (bâti).

La méthanisation : effluents d'activités agricoles et agro-alimentaires, déchets fermentescibles et verts.

La biomasse : bois/énergie ,forêt, agro foresterie, haies

Notre région de cultures, d'élevage et de forêt est très bien placée pour avoir recours à ces énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables électriques focalisent l'attention, mais l'électricité ne représente aujourd'hui que 22 % environ de nos consommations énergétiques.

La Consommation d'énergie finale 2010 est de 170 Millions de tonnes équivalant pétrole,
• Dont 22% représentent la part de l'électricité.
• Dont 14% représentent les énergies renouvelables.

L' éolien donne une production d'environ 1Mtep soit 0,6% de la consommation d'énergie finale.

Nous confondons souvent puissance et énergie ce qui par exemple reviendrait à mettre sur le même plan vitesse et distance parcourue.

Il n’est donc pas inutile de rappeler brièvement la différence entre les deux, qui repose sur le « h » et introduit le temps de fonctionnement.

Le KILOWATT (ou le MEGAWATT) permet de mesurer la puissance d’une installation, c’est-à-dire sa capacité à délivrer de l’énergie.


L’énergie, quant à elle, se mesure en kilowatt HEURE (ou Mégawatt HEURE ).


Une éolienne d'une puissance installée de 2 MEGAWATT, en fonctionnant

une heure à plein régime, produira une énergie de 2 Mégawatt HEURE .


En Bourgogne, en 2011, les éoliennes avaient une puissance installée de 72 MEGAWATT et ont produit une énergie de 102 Gwh.

Ce qui correspond donc à 1416 heures de fonctionnement à plein régime, soit 16,2% de taux de charge (1416 / 8760 heures par an).


Pour bien montrer la volonté de transition énergétique, on nous propose un choix marquant visuellement:



...remplacer ces énormes mastodontes actuellement productifs mais éternellement dangereux par de graciles et fines demoiselles éoliennes que certains peuvent trouver belles.



Enfin pas toujours - mais peu productives comme nous l'avons vu, surtout chez nous où il y a trop peu de vent.

Alors qu'il y a tant d'autres alternatives


En dehors de la beauté de nos paysages, regardons comme nous sommes entourés de possibilités:

  • Sobriété, par nos comportements responsables,

  • Efficacité, par l'isolation des bâtiments.

  • Mais surtout, nous ne manquons pas d'énergies renouvelables locales et adaptées à notre territoire.

    Ces choix possibles, réfléchis ensemble et non subis nous laisseraient acteurs du développement durable de notre environnement et non soumis à des grands groupes industriels internationaux ne cherchant que leur profit.



NON PAS ICI !




retourner en haut de la page