ACCUEIL

L'HISTOIRE D'UN PROJET EOLIEN...

A LA UNE... !

NOUVELLES LOCALES

BILLET D'HUMEUR

PETITION

LIENS

CONTACT



Le projet


Les paysages


La biodiversité


L'eau


La santé


Le vent


L'énergie


L'immobilier


L'argent


Paysages et patrimoine


Voici une analyse du projet tel qu'il était.
On est jamais à l'abri d'une nouvelle tentative d'un promoteur quelques mois plus tard.



En 2005, le Préfet J-F Tallec, soucieux de préserver les paysages, a souhaité mener une réflexion à léchelle du département.
En 2008, paraissait « l
Atlas des Paysages de lYonne », réalisé par lAgence Bertrand-Folléa et Claire Gautier, paysagistes et urbanistes.

Ses thèmes et ses buts : diagnostic des paysages de lYonne, dynamiques dévolution et enjeux, orientations possibles pour une politique paysagère.

C'est aujourd'hui un outil de référence qui donne des clefs de lecture pour découvrir les richesses des paysages (qu'ils soient emblématiques et remarquables ou plus ordinaires) de notre département et qui propose des orientations, tenant compte de la qualité paysagère, destinées aux élus et aux aménageurs, avant de prendre des décisions d’aménagement sur nos territoires.

Les fondements et lorganisation des paysages sont bien évidemment géographiques et historiques

6 grands ensembles paysagers

37 unités de paysages dont nous sommes ici plus particulièrement concernés par une unité de paysage ou « petite région géographique », celle de la côte d’Othe ou cuesta d’Othe : « crayeux de la côte d’Othe, caractérisé par un très long glacis de pentes douces et ondulées, dominé par un ourlet de pentes plus raides et festonnées de courts vallons ». Nous sommes en Champagne humide, avec une plaine ondulée reliée à des plateaux par des fronts de cuesta. Nous sommes au niveau de la cuesta d’Othe, c'est-à-dire le flanc de coteaux qui longe la forêt d'Othe, en particulier ici entre le Fays et Sormery.


La cuesta d'Othe, rebord du bassin parisien


Nos 4 villages sont de niveau 1 (très forte sensibilité paysagère) ou de niveau 2 (forte sensibilité paysagère).


;;Extrait de la carte des sensibilités paysagères (2007) – Département de l'Yonne


Les éoliennes seront gigantesques. Contrairement à ce que certains pensent, elles se verront entièrement de Courchamp, Neuvy Sautour, une grande partie d'elles sera vue de Sormery, de Lasson et Turny.

On verra ces éoliennes de tous les villages concernés. Et on les verra également de Brienon, de Mont St Sulpice, de Villeneuve-au-Chemin, d’Eaux-Puiseaux etc...

En l’espace de quelques semaines, nos paysages, notre environnement, pourraient être transformés en zone industrielle, dominée par des machines géantes de 150 m à 200 m de hauteur.

Il est donc parfaitement justifié, et urgent, de se poser la question de la compatibilité des ces machines gigantesques avec la défense de la nature et des paysages. Les éoliennes sont des installations sans précédent, de taille inhumaine, qu’on impose sur nos territoires, et qui entraînent à la fois un changement d'usage, de sens et d’identité des lieux.

C'est un viol de nos territoires, une violence faite à nos paysages, une présence brutale, un bouleversement irréversible de notre environnement.

Nos campagnes seront définitivement défigurées.

Les perspectives de nos monuments historiques à jamais détruites.





Nos 4 villages sont dans une zone de paysages remarquables avec plusieurs sites archéologiques importants repérés par avion et 4 églises classées ou inscrites aux Monuments Historiques dont certaines renferment une statuaire, des vitraux et des fonts baptismaux classés.
Présence également de voies romaines, enclos circulaires, puits, nécropoles et du site de la maison templière de l’abbaye de Coulours.
Présence d'objets préhistoriques: grattoirs à patine vernie, petits burins, perçoirs...



Comment peut-on vivre dans un village, en connaître le moindre recoin, la moindre parcelle, le plus petit chemin et pourquoi pas le nom de la plus petite herbe qui borde le chemin et accepter sans rien dire de le voir défiguré?


retourner en haut de la page